AJT-MP... L’Association des Journalistes de Toulouse et de Midi-Pyrénées
Accueil du site > Actualité des médias > Le plan de réorganisation de Sud-Ouest s’accélère

Le plan de réorganisation de Sud-Ouest s’accélère

publié le mardi 9 juillet 2013

Le plan de réorganisation visant 126 départs volontaires se précise. Sud-Ouest subit depuis début 2013 des pertes plus importantes que prévues, malgré l’augmentation du prix de vente du journal (1 € depuis février).

Le 4 juillet a eu lieu la dernière réunion de négociation sur les suites du déploiement du bimédia dans les agences concernées par les réorganisations liées au plan de départs volontaires (Auch, Pau et Angoulême) et en Gironde (service général et passage à l’offre payante sur Internet). La direction a prolongé l’accord portant sur le déploiement du bimédia jusqu’au 31 décembre 2013, date jusqu’à laquelle les effectifs de renforts dans les agences départementales et locales sont donc garantis. L’accord définitif précisera les compétences et les horaires des web-éditeurs et les effectifs de la rédaction internet de Bordeaux.

Suite aux négociations avec les syndicats, l’annonce en novembre dernier de la suppression de 180 postes (dont 34 postes de journalistes) a été revue à la baisse. Le plan prévoit aujourd’hui 126 départs volontaires, dont 23 postes de journalistes. Lors de la dernière réunion du Comité d’entreprise extraordinaire lié au plan de réorganisation du journal, le 20 juin, Olivier Gérolami, PDG du groupe Sud-Ouest, a annoncé que le financement du plan de départs volontaires était assuré. Mais la direction n’a pas encore communiqué sur les modalités d’application du plan (conditions de départ, calcul des indemnités, etc.) A la rentrée, on devrait savoir précisément qui quitte le journal et qui déménage dans une autre agence.

Agences sauvées, mais effectifs réduits et desks délocalisés

Les trois agences qui devaient disparaître sont finalement maintenues, mais les effectifs fortement amputés. Le Gers a basculé le 25 juin dans sa nouvelle organisation. Une équipe de quatre journalistes rédacteurs (au lieu de sept) et un photographe reste donc en place, tandis que le montage de l’édition gersoise a été transféré à Mont-de-Marsan (Landes), assuré par deux secrétaires de rédaction. Le projet d’une agence gerso-landaise, qui avait soulevé de nombreuses protestations, a donc été abandonné, mais les frontières géographiques de l’édition sont réduites (abandon des cantons de Fleurance et de Lectoure). L’agence de Condom disparaît, et les informations du « pays du Condomois » seront assurées par des correspondants. Cependant, l’édition auscitaine demeure, même si la page Auch a disparu.

Le desk d’Angoulême (Charente) déménagera quant à lui à La Rochelle en septembre. Deux journalistes desk monteront depuis là-bas l’édition de la Charente. Ce basculement rimera avec le passage en tirage monoédition (toutes les pages en quadrichromie), par souci de rationaliser les coûts. Une nouvelle édition « Charente-Val de Saintonge » verra le jour, mais les journalistes ne croient pas en sa longévité. De onze journalistes en poste, l’agence d’Angoulême passera donc d’ici juin prochain à quatre. Mais l’agence de Cognac garde ses quatre journalistes, et accueille le journaliste sportif d’Angoulême. Le journaliste seul en poste à Barbezieux reste également en place.

Le Béarn a aujourd’hui moins de visibilité que les deux autres départements, les arbitrages étant attendus pour l’automne. D’après nos informations, trois secrétaires de rédaction devraient déménager à Bayonne, pour monter les pages Béarn. Les effectifs de l’agence de Pau (dix-neuf personnes à ce jour) seraient presque divisés par deux. Ainsi, trois à quatre postes de journalistes devraient être supprimés (un photographe, deux rédacteurs et un secrétaire de rédaction), et le réseau de correspondants allégé dans l’est et le nord du département.

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Crédits techniques :
Réalisation : missTizia - Photos bandeau d'entête : Rémy Gabalda - Logo : Fabienne Gabaude

Les partenaires de l'AJT :

Novotel Toulouse Centre

EJT

La Mêlée Numérique

Dolist

Diagora

Fullsave

AltoSpam

Science Po Toulouse